Monastère Saint Silouane

Esprit Saint

27/5/2018 Jn VII, 37-52 VIII, 12

Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Amen
Lorsque les hommes cherchent à s’élever par eux-mêmes et pensent qu’ainsi ils obtiendront le bonheur, cela ne mène pas très loin : c’est ce qui arriva lors de la construction de la tour de Babel mais lorsque les hommes font confiance au Christ, à sa Parole et lorsqu' ils accueillent l’Esprit-Saint, alors tout change. Nous l’avons entendu dans « les Actes des Apôtres », ces apôtres qui étaient des hommes simples, comme nous tous, des hommes capables de douter, de pécher, de tomber, de renier mais ces hommes avaient le désir de suivre le Christ et de vivre de sa Parole. Or le Christ vient de nous dire : « De Moi coulera une eau vive ». Cette eau vive, c’est l’Esprit-Saint. C’est l’Esprit-Saint que nous fêtons en ce jour non pas comme un mémorial d’un évènement qui a eu lieu il y a 2000 ans mais comme un évènement qui est toujours actuel car tout ce que nous vivons dans l’Eglise, d’une manière ou d’une autre, est actualisé par l’Esprit-Saint. L’Esprit-Saint rythme, en quelque sorte, par sa présence, la vie de l’humanité entière depuis sa création au moment où il nous est dit qu’il planait sur les eaux. L’Esprit-Saint s’est manifesté au moment où l’Archange Gabriel est apparu à la Mère de Dieu sous la forme d’une nuée. L’Esprit-Saint est apparu sur le Christ Lui-même lorsqu'Il fut baptisé par Jean et voilà qu’aujourd'hui il apparaît sous la forme de langues de feu sur la tête des Saints Apôtres. Oui, l’Esprit-Saint rythme notre vie et l’Esprit-Saint continue de rythmer notre vie : nous l’avons reçu au baptême par la chrismation et lorsque, tout à l’heure, nous prononcerons les paroles de demande pour que l’Esprit-Saint descende sur nous et sur les dons qui sont présentés sur l’autel, le pain et le vin, afin qu’ils deviennent le Corps et le Sang du Christ, l’Esprit-Saint sera encore une fois de plus en action. L’Esprit-Saint est présent en nous, si nous le voulons bien, à chaque instant de notre vie. Nous commençons nos prières par cette prière à l’Esprit-Saint « Roi céleste » parce que sans l’Esprit-Saint il nous est difficile de prier sincèrement avec un cœur purifié car c’est l’Esprit-Saint qui purifie tout notre être et nous avons besoin, sans cesse, d’être purifiés. Nos cœurs sont encombrés de toutes nos faiblesses, de toutes nos misères mais par l’Esprit-Saint, par cette eau vive dont parle le Christ, tout est soudainement purifié. Nous pouvons nous considérer comme des enfants de Dieu ; nous pouvons nous adresser au Père ; nous pouvons nous adresser au Christ et nous pouvons nous adresser à l’Esprit ; nous pouvons nous adresser à la Mère de Dieu, aux Saints et nous pouvons le faire par l’action de l’Esprit-Saint qui ouvre les yeux de notre cœur, qui nous permet d’être dans une relation authentique, qui vient profondément jaillir de nous et qui se tourne vers Dieu-Trinité. Les Pères ont souvent caractérisé la Sainte Trinité comme le lieu d’amour par excellence et effectivement c’est un lieu où mystérieusement bien évidemment les Trois Personnes de la Sainte Trinité communient sans cesse dans l’amour et ce depuis le commencement des temps et nous sommes invités par l’Esprit-Saint à entrer, à pénétrer dans ce mouvement de communion d’amour. Il n’y a pas de vie chrétienne sans communion d’amour et la communion d’amour ne peut se faire que par l’Esprit-Saint. Nous vivons aujourd'hui la grande fête de la venue de l’Esprit-Saint. Nous le prions depuis hier soir pour que cet Esprit-Saint nourrisse nos cœurs, nos âmes, notre être profond, pour que nous laissions de côté tout ce qui nous encombre, tout ce qui est de la nature déchue qui n’est pas la vraie nature avec laquelle Dieu souhaite nous voir vivre. Il faut laisser le vieil homme, comme disent les Pères, comme dit Saint Paul, de côté. Le vieil homme c’est la nature déchue, c’est la nature atteinte par le péché, celui d’Adam et le nôtre également mais par l’Esprit-Saint ce vieil homme, cette nature déchue peuvent être déposés comme quelque chose d’inutile qui ne sert à rien puisque nous savons que l’utile, ce qui va donner un sens à notre vie c’est l’amour de Dieu sur nous obtenu par l’Esprit-Saint. Nous avons cette responsabilité et en même temps cette joie, ce bonheur profond d’accueillir en nous Dieu. Dieu vient en nous par le Saint-Esprit pour que ce pain et ce vin devienne le Corps et le Sang du Christ par l’Esprit-Saint et quand nous communierons au Christ c’est par l’Esprit-Saint que nous communions. Toute notre vie doit être nourrie de ce que l’Esprit-Saint peut faire en nous et Il peut tout faire même l’impossible à nos yeux. Demandons dans une prière humble, simple mais demandons à l’Esprit-Saint de venir habiter en nous, que notre âme progressivement se creuse pour faire un nid à l’Esprit-Saint, pour qu’il se repose et qu’il nous permette ainsi le véritable repos qui n’a de sens que dans l’amour.

Amen