Monastère Saint Silouane

Être des veilleurs d'amour

7/3/2021 Mth XXV, 31-46

A
u nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Amen
Cet enseignement du Seigneur Jésus est évidemment d’une très grande importance puisque en nous parlant ainsi Il nous prépare au Jugement éternel, nous expliquant d’une manière très claire comment cela se passera. En fait tout est lié à l’attention que nous aurons porté à ceux qui ont besoin de nous : ceux qui ont faim, ceux qui ont soif, ceux qui sont nus, ceux qui sont emprisonnés, etc. Cet enseignement du Christ nous invite à une attitude importante qui est de veiller : veiller à ce que nous faisons tout au long de notre vie, veiller sur nous-mêmes bien sûr, que notre coeur soit le plus pur possible et, en même temps – cela est très lié – veiller à nos frères de toutes manières que ce soit ; parce qu'en définitive – et le Seigneur est très clair à ce sujet – lorsque notre frère se présente à nous, c’est le Christ Lui-même qui se présente : soit nous l’accueillons, nous le nourrissons, nous l’abreuvons, nous l’habillons, nous le sortons de la prison, soit nous passons à côté, nous passons à côté sans le voir ; nous ne voyons pas notre frère qui souffre, nous ne voyons pas le Christ, nous ne voyons que nous-mêmes ; et pourtant les pauvres - car il s’agit des pauvres en général – les pauvres, le Seigneur nous l’a dit, seront toujours avec nous ; cela correspond d’ailleurs à une autre phrase qu’Il a dite : « Je serai toujours avec vous » ; c’est un parallèle intéressant : si le pauvre est toujours avec nous, le Christ est toujours avec nous mais la question est : qu'est-ce que je fais ? Est-ce que je veille à mon attitude ? Est-ce que je fais ce que je dois faire ? Souvent, à cause de notre égoïsme nous ne faisons pas attention à l’autre ou si nous y faisons attention c’est en nous disant : « Tu ne peux pas tout faire ». Non, nous ne pouvons pas tout faire ; nous ne pouvons pas être ici au monastère et en Arizona et en Afrique du Sud ou je ne sais où, bien sûr ; nous avons un premier moyen pour aider nos frères, c’est d’abord l’amour de ceux qui nous entourent là où nous sommes ; car il y a toujours parmi nous des pauvres, parmi nous des êtres qui sont peut-être moins avancés spirituellement que nous mais qui cherchent le Seigneur et qui cherche trouve et nous notre responsabilité c’est d’aider l’autre à trouver le Seigneur. Il ne faut pas avoir peur du pauvre car souvent nous agissons par peur : qu'est-ce qu’il va nous demander, qu'est-ce qui va faire ? Est-ce qu’il ne va pas m’injurier ? Mais la peur vient du démon, elle ne vient pas de Dieu ; c’est le démon qui nous susurre à l’oreille : fais attention, tu risques quelque chose ; « Qu'est-ce que tu risques ? dit le Christ, rien, sinon de gagner dans l’amour et se rapprocher de Moi » ; voilà ce qu’Il nous dit. Une fois dans ma vie, lorsque j’étais parisien, j’avais fait une conférence très tardive et je rentrais chez moi dans le métro et sur le quai j’étais seul avec un homme, un pauvre, qui peut-être avait bu un peu et j’ai eu un sentiment de peur : je suis seul sur le quai avec lui, qu'est-ce qui va se passer ? Puis je suis passé devant lui et je l’ai quand même salué et il m’a dit : « Ah mon père, mon père, je vais vous dire quelque chose » je l’ai laissé s’exprimer et il m’a dit : « Tous les soirs je dis ma prière ». Voyez-vous ce petit exemple, je l’ai toujours en mémoire parce que la peur que j’avais, que le démon avait mise dans mon cœur en voyant cet homme seul sur le quai avec moi, s’est transformée en joie, en exultation parce que j’ai compris la leçon que le Seigneur m’a donnée : « Pourquoi as-tu peur ? Tu vois bien il est comme toi, peut-être mieux que toi, il prie tous les soirs ».
Alors oui, nous devons être des veilleurs, des veilleurs d’amour pour celui ou celle qui se trouve en difficulté ; même si nous ne pouvons pas tout résoudre, nous pouvons toujours prier, adresser un petit mot ou un sourire et cette prière, ce petit mot, ce sourire, c’est au Christ que nous le donnons et c’est ainsi que si nous agissons pas-à-pas de cette manière nous pourrons progressivement nous approcher de l’Eternité et être mis du bon côté. Il me semble que cela vaut la peine de rester éveillé par rapport à tout cela.
Amen